Facebook, Twitter et autres médias sociaux n'aliénant pas les amis et la famille: étude

Les médias sociaux ne réduisent pas la communication en face-à-face avec ceux qui devraient avoir le plus d'importance - nos amis proches et les membres de notre famille.

En démystifiant une croyance populaire selon laquelle l'utilisation des plateformes de médias sociaux telles que Facebook et Twitter aliène les gens de leurs amis et de leur famille, une nouvelle étude prétend que ce n'est pas le cas.
Les chercheurs n'ont trouvé aucune preuve de la proposition selon laquelle les médias sociaux réduisent la communication en face à face avec ceux qui devraient avoir le plus d'importance - nos amis proches et les membres de la famille.

"Cela ne veut pas dire que la surutilisation des médias sociaux est bonne, mais ce n'est pas mauvais comme les gens pensent que c'est", a déclaré le co-auteur de l'étude Jeffrey Hall de l'Université du Kansas aux États-Unis. Pour l'étude, publiée dans la revue Information, Communication and Society, les chercheurs ont réalisé deux expériences. Dans la première, ils ont comparé les données sur la jeunesse américaine de 2009 et 2011, pour voir s'il y avait une diminution du contact interpersonnel qui pourrait être corrélée avec l'utilisation accrue des médias sociaux.

Les chercheurs n'ont trouvé aucune relation de ce genre.

"Ce n'était pas du tout le cas que l'adoption ou l'utilisation des médias sociaux avait un effet cohérent sur leurs interactions sociales directes avec les gens", a déclaré Hall.

Les interactions directes étaient définies comme sortir de chez soi, rendre visite à des amis, parler au téléphone et assister à des réunions de groupes et d'organisations (en dehors des groupes religieux).

Pour la deuxième expérience, les chercheurs ont recruté 116 personnes et leur ont envoyé un texto cinq fois par jour pendant cinq jours consécutifs, les interrogeant chaque fois sur leur utilisation des médias sociaux et des contacts sociaux directs au cours des 10 dernières minutes.

"Ce que nous avons trouvé, c'est que l'utilisation des médias sociaux par les gens n'avait aucun lien avec ceux avec qui ils parlaient plus tard ce jour-là et avec quel moyen ils parlaient aux gens plus tard dans la journée".

Loading...

Postez Votre Commentaire